Le Balcon des Hugots - Location saisonnière

GASTRONOMIE

 

« QUERCY rime avec gastronomie », et ce n’est pas un hasard si l’on trouve d’aussi bonnes recettes ici. Autrefois très enclavé, le Lot vivait en totale autarcie ou presque, du moins dans chaque ferme. Les seules voies de communications étaient les rivières Lot et Dordogne. De Cahors partaient les « douelles » remplies de vin de Cahors pour Bordeaux, elles revenaient chargées de « scothfish », poisson séché et salé qui venait d’Ecosse. (Ajourd’hui encore, nous pouvons nous régaler de ce poisson mais il a un peu changé de nom et s’appelle désormais le « stochfish »).

Sur la Dordogne, au départ de Souillac, les « gabarres » transportaient du bois venu d’Auvergne, jusqu’à Bordeaux puis remontaient avec du poisson séché et des épices.

 

Donc, les quercynois devaient se débrouiller pour tout faire eux-mêmes et la nature aidant, les truffes, le safran, les cèpes, le vin de Cahors auxquels se rajoutent foie gras, confits, agneau du quercy … vinrent améliorer leur ordinaire.

 

Le marché aux truffes de Lalbenque se déroule de décembre à mars, chaque mardi en début d’après-midi -à 14h précises. C’est un véritable spectacle qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. Les prix varient de 300 à 900€ le kg selon la qualité et la …rareté. Ce précieux « diamant noir » parfume les sauces, les pâtés, les omelettes, les chapons ou les dindes à Noël etc…  site : www.lalbenque.net ou encore : www.truffespassion.com

 

Le safran est un autre produit « très précieux » car la fleur de crocus est délicate à faire sécher et à manipuler. L’on pourrait parler de « pépites », mais il faut savoir que pour obtenir environ 1kg de safran il faut 200 000 fleurs. Cette épice s’utilise aussi bien dans les plats salés que dans les desserts. Il vous faudra compter quelques 30€ pour un gramme de safran. Plus cher que l’or ! mais quel régal ! et puis si vous achetez du « safran du Quercy », c’est un produit pur, cultivé selon les traditions ancestrales, cueilli à la main. Méfiez vous des imitations que vous paierez parfois aussi cher. De plus, il ne faut pas en mettre énormément lorsque vous le cuisinerez. Bon appétit ! pour les recettes voir le site :  www.safran-du-quercy.com

 

Foie gras et confits. On ne peut parler de gastronomie sans inviter le foie gras, qu’il soit mi-cuit ou cuit, c’est un véritable régal. En entrée sur une tartine de bon pain de campagne, il va vous comble de bonheur. Oie ou canard, canard ou oie ? L’on dit que le foie gras d’oie est plus fin et le foie de canard plus rustique, plus corsé, à vous de juger. Il se déguste avec un vin moelleux, mais ici, dans le Lot, on le sert souvent avec un bon vin de Cahors et l’alliance de ces deux purs produits du crû n’est pas pour déplaire. Vous trouverez du confit sur toutes les tables du Quercy mais aussi, magrets, cou farci, aiguillettes… Où et quand les déguster ? Sur « les marchés gourmands » qui égayent les petits et grands villages de mi juillet à fin août. Ici, les producteurs eux-mêmes viennent à votre rencontre et vous font goûter leurs spécialités. Vous organisez votre repas de l’apéritif au dessert en  vous servant sur les différents stands. Les prix pratiqués sont très abordables, les produits d’excellente qualité, il faut juste apporter sa fourchette et son couteau ! et s’attendre à passer une soirée … très conviviale, en musique qui plus est ! Sinon, il y a « les soirées gourmandes », chez Philippe Blanchou à Montdoumerc. Il élève lui-même ses canards, fait ses conserves et ouvre son restaurant à la ferme tous les midi et soir en été. Vous trouverez tous les détails sur « facebook ». Ou encore, vous pourrez écumer tous les restaurants gastronomiques de la région, les fermes auberges, les petits bars, enfin les spécialités à base de canard ou d’oie sont omniprésentes dans le LOT. Ensuite, il y a de nombreux producteurs locaux qui fabriquent d’excellents produits mais la liste serait longue et les dépliants vous attendent déjà au « balcon des Hugots » !

 

L’agneau du QUERCY est un véritable régal, il est élevé sur les plateaux du Causse de Gramat. Là, pas d’élevage intensif même si les troupeaux sont importants et nombreux. Vous le retrouverez dans toutes les boucheries du département ou sur la table des restaurants lotois.

 

Autre spécialité locale : le melon du Quercy que l’on reconnaît à son parfum enivrant. Récolté sur les coteaux du Quercy Blanc, il s’épanouit au soleil et s’invite à votre table en entrée principalement, mais il peut aussi se servir frais à l’apéritif ou au dessert. Il se prête aussi, facilement, à la confection de sorbets ou de confitures.

 

Le « cabécou » est devenu  « rocamadour AOC», depuis 1996. C’est un petit fromage rond qui  est fabriqué à base de lait de chèvre et affiné durant sept à quinze jours. Il peut  se consommer frais sur une salade, en entrée, mais il est bien meilleur « bien fait » sur une tartine de pain légèrement grillé mais encore moelleuse. Son odeur ? bah ! il faut le goûter, son parfum est indissociable de son goût, et le tout est un véritable régal ! Accompagné d’une gorgée de vin de Cahors, il devient divin.  Site à voir www.lemasdethomas.net et visite à inclure dans un circuit sans faute.

Que ce soit sur les Causses ou dans les Vallées, la nature est généreuse et nous procure des fruits et légumes  savoureux et gorgés de soleil. Outre le melon, vous vous régalerez de prunes, de chasselas, d’abricots dorés à point, de noix, de noisettes, de châtaignes et de cèpes… la liste est longue et vous trouverez tous ces bons produits de saison sur les marchés.

Chez nous, « Candide » cultive son jardin et vous proposera dans son panier « spécial Hugots », un choix de légumes variés, mais… attendons et espérons que  DAME NATURE  soit clémente !

 Ici, pour finir un bon repas on vous proposera du  « pastis ». Ce n’est pas une spécialité à base d’anis, Marseille est bien trop loin ! C’est une excellente pâtisserie confectionnée artisanalement et patiemment avec ou sans pommes. La recette ? Impossible à réaliser si vous ne voyez pas comment il faut faire ! En tous cas, n’hésitez pas à le goûter sur les marchés ou dans les pâtisseries, puis vous ferez votre propre choix, si vous voulez quand même essayer, voici un site sur lequel la recette est très bien expliquée, mais pour le tour de main tour de magie… www.memeduquercy.com  et  si vous êtes vraiment intéressés je pourrai peut être vous montrer…

 

En attendant de découvrir toutes ces bonnes choses… préparez vos papilles !




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement